1 ERE ADHESION  SAISON 2021
Des challenges contre la nonchalance !
 
Des challenges contre la nonchalance !15-11-2020

Des challenges contre la nonchalance !

 A l'heure du confinement, et des challenges qui fleurissent cet automne comme les fleurs au printemps, Titi, notre gros minet, nous propose quelques réflexions bien senties sur l'animation interne du club, proposée par nos entraîneurs entraînants.

Petit texte de Thierry JAMIN :

Chalenge ou challenge , il y a des challengeurs comme il y a des chalandises , mais le chaland c'est autre chose

quand à être nonchalant !

 

Le chat ne fait pas l'ange quand il se frise les moustaches, il ne fait pas non plus le saut de l'ange quand il essaie et y parvient en général à retomber sur ses pattes.

L'étymologie latine de chalenge vient de calumnia: qui pose débat, amène dispute mais le vieux français ne s'accommodait que d'un l ; le second lui vient d'une forme anglaise nettement plus récente qui semble liée à la gymnastique, on cite le poirier , donc il y a une notion implicite de compétition et de compétiteurs. Mais pour autant un chaland c'est un client, et on peut imaginer que dans une compétition il y a parfois de sérieux clients.

Alors oui un chal(l)enge peut permettre de se chal(l)enger soit même mais aussi les autres pour la victoire, la gagne et on peut être le chal(l)enger ou le chal(l)engeur (sans se bercer d’illusion dans les langes mais pas les limbes) de quelqu'un, une sorte d'outsider, de concurrent sérieux , mais il faut bien avouer que la lutte contre soit même pour s'améliorer, progresser qui reste moralement un combat de toute une vie pour gommer ses défauts sans atteindre la perfection exprime en sport le parcours et le but premier de très nombreux compétiteurs.

Après c'est une autre histoire, celle des égos surdimensionnés qui veulent tout écraser sans penser parfois que c'est dans le combat et sa préparation, dans l'abnégation et la persévérance dont il faut faire preuve que l'on construit véritablement, que l'on grandit aussi.

Les autres ne peuvent être ravalés au rang d'ennemis mais de simples concurrents qui le cas échéant jouent le rôle de lièvre ou de sparring partners (pour ma part je préfère sharring partner car on partage quelque chose d’abord et avant tout) mais jamais de simples comparses ou de collaborateurs comme l'a fort injustement dit un homme politique se plaçant de facto au dessus des autres- le chaland n’est pas le quidam (même le pion).

Or le temps, la vie, la chance nous apprennent qu'il y a des lendemain qui déchantent et des des crépuscules, même pour ceux qui se sont crus des dieux, et que la grandeur c'est d'accepter ce fait tout simplement. Parce que ce qui est, est !

Thierry pour notre site www.cabalma-athle.fr, novembre 2020