CREEZ VOTRE ESPACE PERSO
Interview du président à l'issue du France de cross
 
Interview du président à l'issue du France de cross14-03-2019

Interview du président à l'issue du France de cross

Les Championnats de France de cross-country, disputés ce dimanche à Vittel, dans les Vosges, ont encore été un grand moment pour la Tribu Orange qui a déplacé en Lorraine une belle délégation d’une quarantaine de membres, dont 33 athlètes.

C’était l’occasion d’aller à la rencontre du président, Michel BOURDONCLE, pour connaitre son sentiment sur ce « crû 2019 ». 

La rédac’ : Salut Président. Quels sont tes sentiments à l’issue de ce « France de Cross 2019 » ?Michel B., président du CA BALMA : En fait, aujourd’hui, le sentiment qui prédomine est celui du plaisir lié à l’harmonie qui a régnée au sein de la délégation balmanaise sur ce "France de cross". Emmener quarante personnes à près de 900km de Balma, sur 48h, est toujours un exercice périlleux, semé d’incertitudes et parfois d’inattendu (ndlr : un des minibus est resté en rade à Chalons-sur Saone...). Mais cela a été un week-end parfait, sur le plan humain comme sur celui de notre organisation, fait de partage et de bienveillance. Et également sur le plan sportif, au vu des résultats d'ensemble. On s’est régalé, en dépit de la fatigue et des kilomètres parcourus. Et les résultats sont plutôt satisfaisants, comme je l'évoquais, même si on aurait aimé poursuivre notre série de 9 saisons de cross d’affilée « avec médaille » !!
 

La rédac’ : Revenons à l’ambiance. C’est important pour toi ?
Michel : C’est important pour tous ! Bien sûr, pour les accompagnants bénévoles qui font près de 2000km dans le week-end pour se mettre au service de nos athlètes, il est primordial que tout se passe bien, à tout niveau, et que ce soit un moment agréable et fort. Sinon, le coup d'après, tout le monde reste chez soi (rires...).

Et pour les athlètes, être dans une ambiance positive et détendue est, bien sûr, super important. Ils n’ont alors qu’à se concentrer sur leur compétition sans être parasités par quoi que ce soit de négatif. Ils se sentent entourés, protégés et encadrés. C’est donc, oui, important, voire primordial ! J’en profite pour souligner le gros travail fait par les accompagnants bénévoles, qui se reconnaitront, pour que tout se déroule au mieux pour tous. Leur motivation et leur altruisme est une fois encore à souligner. 
Et un immense coup de chapeau à Hélène CHAUVAT qui a encore organisé ce déplacement de la plus parfaite des manières. Les athlètes ont su le lui dire.
 On se plait à le souligner encore.
 
"Seulement deux clubs en France à avoir ses deux équipes Elite dans le Top 10".

La rédac’ : Revenons-en au sportif. On imagine qu’au vu des sorties des athlètes du club lors du cross de secteur de St Girons et des championnats régionaux de Caussade, tu t’attendais à mieux en termes de résultats ?
Michel : On connait trop bien la réalité des France, car ça fait 40 ans qu'on y vient (rires...) pour savoir rester prudents. On connait la valeur de nos équipes « Elite », Femmes et Hommes. On sait que sur un bon jour, on peut « faire un podium ». Mais on sait aussi que ce sont des pelotons de 400 athlètes issus des tours qualificatifs, que tout le monde est là ce jour-là « pour s’y filer » au maximum et que tout peut toujours arriver.
Le résultat est conforme à notre niveau actuel. Très très proches du sommet de la pyramide, mais pas tout à fait à son sommet. Mais très, très, très proches... ! Et ça c'est super fort. Les connaisseurs de notre sport nous l'ont tous fait remarquer.
On pratique un sport dans lequel on ne peut pas tricher. C'est ce qui en fait sa beauté. C'est ce qui en fait sa dureté aussi ! Mais attention, je le répète, le résultat reste toutefois excellent : Sur les courses « Elite », nous finissons deux fois quatrième ! Quel club en France peut se targuer d’un tel classement ? Je crois que nous sommes seulement deux clubs en France à avoir placé nos deux équipes "Elite" dans le Top 10. Que dire de mieux ? C'est juste exceptionnel !

 

"...c'était notre choix, ce qui fait qu'il n'y a aucun regret !"

La rédac’ : Qu’est-ce qui manque pour accrocher à nouveau une médaille ?
Michel : Pfff... (il souffle). Il ne manque rien, en fait... On a tout. On a le talent des athlètes et leur courage, on a l'expérience du club et de son encadrement, on a cette culture du résultat qui nous habite depuis toujours... Après, « ça le fait » ou ça ne le fait pas... Tiens, l’an passé, avec le même score de 196 pts sur 4 filles, on faisait la médaille d’argent, je crois... Dimanche, nos 4 filles entrent toutes dans les 60/70 premières je crois (ndlr : Khadija 27ème, Manon 43ème, Salomé : 59ème et Alice 66ème). Il ne manque rien, ou presque. Un peu de chance, une super course de la part de l’une ou de l’autre, mais c’est cela aussi l’athlétisme. On ne peut pas toujours décrocher la timbale. On aurait pu, l'an passé, recruter une étrangère très forte pour améliorer le classement, mais ce n'est pas la culture.
 
On avait réuni les garçons et les filles, en début de saison, pour discuter de cela. Ce qui en était ressorti, et à l'unanimité, c'est qu'on préférait faire 4èmes en "bande de copains, que 3èmes avec une "étrangère pigiste". Et c'est pile poil ce qui est arrivé...! Mais c'était notre choix, ce qui fait qu'il n'y a aucun regret !

L’an passé, on ramène le bronze par équipe sur le cross court garçons. C’était un peu le hold-up. Cette année, on fait un super résultat d’ensemble, mais pas de médaille. C’est comme ça. Ca va nourrir l’envie des athlètes pour aller en chercher d’autres dans les années à venir, car on a une ossature d’équipe très prometteuse, tant chez les Hommes que chez les Femmes. 

La rédac’ : Un petit mot pour la fin ?
Michel : Vivement l’an prochain !! (rires...)

La rédac' pour notre site www.cabalma-athle.fr, mars 2019