Inscriptions Ekiden
Le Cross de Vittel, pressenti par Thierry Jamin !
 
Le Cross de Vittel, pressenti par Thierry Jamin ! 08-03-2019

Le Cross de Vittel, pressenti par Thierry Jamin !

 Vittel c'est Vital mais ce n'est pas Vichy

 

Les finales des championnats de France de Cross approchent à grandes foulées et il va falloir se munir de bottes de plus de sept lieues pour en franchir la distance qui nous en sépare ainsi que des plaisirs possibles selon l'issue, même si, dans une ambiance boueuse, rien n'est jamais joué d'avance.

Ils et elles vont donc se tirer la bourre, pas celle des canapés ni des poupées rembourrées mais des longueurs rembarrées d'obstacles multiples qui font piaffer mais pas au pied levé seulement.

Hippodromes ou pas les prodromes seront vite consommés et on risque de rentrer dans le vif du sujet à peine le starter ayant tiré dans ces grands balayages de bastingages et ces coups de crampons qui marquent et laissent des traces.

Il y aura de la transpiration et sans doute des rations de ravitaillement du moins liquide pour ceux qui auraient le moins de consistance on conseillera de ne pas se sous alimenter pour ne pas désamorcer la pompe et éviter le fameux coup de pompe, pas pour ceux qui n'en oint rien à cirer, mais pour les vaillants que l'adversité ne fera pas ciller.

Ils vont s'éparpiller sur ce parcours sélectif, les cheveux en bataille sauf pour les porteurs de bandeaux et s'ils ne prennent pas les eaux dans une fuite mal calibrée et jamais rebouchée ils risquent d'échapper au reflux même gastrique et finir en beauté.

Ce serait malgré la boue qui quand elle sèche les fait tenir debout même si titubant de fatigue certains vidés on du mal à garder la station.

Et puis avec l'eau neuve de leurs cellules ils auront un teint écarlate, pas seulement pour enlever les taches mais parce que tacherons, sans être payés à la pièce ils ne seront pas tombé dans le piège et auront pu s'extraire du paquet.

Gageons que la moindre gorgée sera pleinement appréciée à sa juste valeur et s'il y a des voleurs de départ ils seront rappelés mais sans convoquer les violons on leur souhaite de manier l'archet mais sans trop tirer sur la corde même dans les envolées de rubalises (pas sainte reine) comme de preux gaulois.

La cervoise coulera t elle à flot quand nos matelots débarqués de leur traversée reprendrons leur souffle bien plus court par instant que le parcours, pas que de santé, mais bien sauté pour éviter de trébucher car tout bien pesé mieux vaut dans la boue éviter de se vautrer.

Vite elle n'attend pas la course avec les cadors et si on en fait grand cas espérons que personne n'en fera les frais, ou même qu'une douce chaleur règnera.

C'est tout le mal que l'on souhaite dans ces labours avec une belle entame et de la longueur sans langueur.