Nouvelles adhésions saison 2018 _2019
SaintéLyon: Interview de Marlène Gillet
 
SaintéLyon: Interview de Marlène Gillet06-12-2018

SaintéLyon: Interview de Marlène Gillet

 Autre sensation du weekend, la performance de Marlène GILLET !

Lancée sur le format marathon "SaintExpress", elle a su gérer parfaitement sa course pour finir à une magnifique 2ème place féminine. 


Entretien:

Marlène, tu viens de terminer 2ème féminine à la SaintExpress, peux-tu nous raconter ta course ?
Habituée des formats de 20 à 30 km, cette SaintExpress était pour moi une grande première sur la distance marathon. Je partais clairement dans l’inconnu sur la gestion de mon effort et pour une fois j’ai pris le parti de démarrer prudemment ! J’ai rapidement trouvé mon rythme et ma place dans ce peloton lumineux. Après 45 minutes de course, on m’annonce à ma grande surprise que je me positionne à la 4ème place féminine, à moins d’une minute du podium. Vous avez du vous tromper les gars ?! Je poursuis sur le même tempo et reviens rapidement sur Delphine Dubois pour passer en troisième position au premier pointage de « Le Camp - Saint-Genou ». Il reste encore 33 km et la pluie s’intensifie légèrement… Les kilomètres défilent assez vite et j’essaye de courir dans toutes les difficultés. Je suis toujours en troisième position au second contrôle pointage de « Soucieu en Jarrest », mais vers le 27ème kilomètre Delphine Dubois me reprend et me passe comme une fusée. J’ai un peu accusé le coup sur le moment, mais me suis rassurée en voyant le bon rythme des autres noctambules qui m’accompagnaient ! Le dernier ravitaillement de « Chaponost » est maintenant derrière moi et mon mari m’informe que la troisième place est à 30'' et la seconde à 1’30’’. Petite frayeur lorsque ma frontale montre des signes de fatigue, mais je retrouve la lumière à moins de dix kilomètres de l’arrivée. Sur un terrain à ma convenance, je reprends Delphine Dubois à 5 kilomètres du but, puis Anaïs Labalec dans la dernière difficulté du parcours. Me voilà deuxième de l’épreuve à l’entame des derniers kilomètres et je n’y crois pas vraiment. Derrière une intouchable et impressionnante Laure Desmurs, je profite du moment dans la magnifique et mythique zone d’arrivée de la Halle Tony Garnier !


Comment t'étais-tu préparée pour une telle course ?
Je vis maintenant à Paris depuis 1 an et 1/2 et ai tout de même conservé ma licence au CA BALMA. J’ai la chance de profiter des conseils et des plans d’entrainements de Jean-Luc Duhamel avec qui je partage d’excellentes relations. Entre les marches Parisiennes de Montmartre et le sentier des douaniers de ma Bretagne natale, j’ai  alterné sorties longues, rythmées et plusieurs épreuves dont le 30 km de l’Ecotrail de Paris et plus récemment le 38 km du Trail du Pastel.


Quelle va être la suite de ta saison ?
Cette SaintExpress marquait ma fin de saison. Place à la récupération et aux chocolats du calendrier de l’avent pour les prochains jours !!!
Pour ce qui est de mon début de saison 2019, j’ai programmé le 56 km du Glazig (Bretagne) début février, puis le 45 km de l’Ecotrail de Paris mi-mars.


Un petit mot à adresser à quelqu'un ou à ton club ? 
Je pense forcément à mon mari qui me soutient et me « supporte » au quotidien dans ma passion pour la course à pied.
Je partage aussi cette réussite avec Jean-Luc qui m’apporte ses précieux conseils tout au long de l’année et je tiens tout particulièrement à le remercier pour sa générosité et la bonne humeur qui règne au sein de la team JLD ! 
Enfin, un petit clin d’œil à Aurélie de la team JLD qui participait à sa première Saintélyon (81 km) et qui est allée  au bout de son objectif. Un grand bravo à elle !


Félicitations Marlène pour cette perf', et merci de faire rayonner la couleur orange au-delà de la région toulousaine...
 A très bientôt ! 


La rédac, pour notre site www.cabalma-athle.fr, décembre 2018.