Incsriptions 2017-2018
Le billet d'humeur de Thierry : Jesolo au bout du fil
 
Le billet d'humeur de Thierry : Jesolo au bout du fil12-06-2018

Le billet d'humeur de Thierry : Jesolo au bout du fil

 

«Jesolo au bout du fil, qu'est ce que je luis dis» non ce n'est pas un dialogue de la célèbre saga de Lucas Films encore que on aurait pu se le demander.

Bien sûr le site de la FFA s'obstine dans une de ses dernières mises à jour à parler de Jeloso mais c'est une interversion anagrammatique comme il s’en fait tant !

Plantons le décor de ces 3 éme jeux méditerranéens ( tous les deux ans de puis 2012) des U23 donc nés entre 1996 et 2000 une génération Y2K et des millenium ou Y même si dans la sélection française il y a aussi des X et d'ailleurs parité pour ce qui est des genres pour le CAB qui en envoie tout de même 4 au total !

On est au bord de l'Adriatique dans le Veneto la région de Venise et s'il n'y a ni loges ni doges on pense d'avantage aux palais de Palladio.

On donne sur la lagune de Venise et le lido de Jesolo est le premier cordon littoral.

On pense bien sûr au blond vénitien sans douter qu’elle mérite bien plus de couleurs, après la Mostra cinématographique, d’autres personnes moins people de 24 pays s’affrontent dans un contexte de forte concurrence dans certaines épreuves.

Baignée d'une douceur inégalable nous ne sommes pas exactement en face de l'ex Raguse (actuelle Dubrovnik) mais la région est plaisante et la commune est une ancienne Ile enserrée entre les fleuves Piave et Sile.

Devenue une station balnéaire à l’égale de bien d’autres sur ce pourtour méditerranéen qui concentre une population très importante mais dont l’état sanitaire et la pollution notamment par les plastiques est une plaie permanente pour cette mer quasi fermée au renouvèlements problématique mai qui a inspiré le grand historien des annales Fernand Braudel et quelques autres.

Le stade est dans la vile et proche de voies de circulations mais la vue est dégagée et le spectacle à la hauteur dès cette première journée.

Le nom de la ville est dérivée du mot cheval et son nom romain était équilium.

Pas étonnant de voir des coureurs dans les parages même si les marais asséchés depuis longtemps offrent des promenades autrement plus sympathiques en dehors des moustiques. On ne sait pas si ce sont les moustiques qui ont fait courir hier si vite Amaury Golitin qui a claqué un chrono d’étalon (il les avait sur les talons) en battant excusez du peu le record des championnats dans un temps mondial qui lui ouvre toutes grandes les portes des championnat d’Europe sénior de Berlin.

D’excellents résultats d’ensemble avec des titres et beaucoup de podium nous montrent la profondeur du réservoir bleu et les bleuets ne sont pas loin d’être éblouissants. 

Espérons que pour ceux qui restent en course ce sera une incitation supplémentaire car à trop piaffer dans sa stalle le doute s'installe :)

Merci à la RAI pour la retransmission c’est formidable de pouvoir participer aussi bien à ces championnats.